Découvrir la photo-thérapie

Découvrir la photo-thérapie pour aller mieux… Et surtout pour apprendre à accepter son image. Un moyen de se réconcilier avec son corps et envoyer valser ses complexes. J’ai moi-même fait l’expérience !

Le micro de Camille
La photo-thérapie avec Margaux Pastor
Le micro de CamilleLa photo-thérapie avec Margaux Pastor

 

Ce n’est un secret pour personne, la crise sanitaire nous a tous bouleversés : peur de la maladie, privation de liberté, remise en question dans notre quotidien… De nombreuses personnes ont décidé d’aller consulter un psy depuis l’année dernière. Un moyen d’éviter l’isolement, de se confier aussi face à cette situation inédite. Pour tout vous dire, je ne suis jamais allée voir un psy (ni avant le Covid-19, ni depuis la pandémie). Je n’en ai jamais vraiment senti le besoin ou l’envie. Mais, il y a quelques mois, j’ai expérimenté une autre thérapie… Moins conventionnelle, plus artistique… Celle par l’image, appelée aussi photo-thérapie.

La photo-thérapie, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une thérapie dont l’outil principal est un appareil photo. C’est donc tout naturellement que le photo-thérapeute est très souvent photographe de métier. La personne qui va se lancer dans une photo-thérapie éprouve généralement une problématique liée à son corps. Elle n’arrive pas à se sentir bien, elle rejette une partie d’elle-même. Cela peut être lié à un problème de poids, une idéalisation du corps parfait (les réseaux sociaux n’aident franchement pas !)… Le rôle du photo-thérapeute sera de l’amener à détecter ce problème initial et de comprendre d’où vient ce blocage. De l’enfance, de l’adolescence, d’un traumatisme ? Il y a donc clairement une approche psychologique dans la photo-thérapie. Discuter en profondeur est essentiel avant de passer à la séance photo. La photo finalement, c’est la cerise sur le gâteau. Une manière de retrouver confiance & estime de soi, de se retrouver aussi parfois. C’est se voir le plus naturellement possible sous l’oeil artistique d’un photographe. Il n’y a aucun artifice dans ces séances photos. Elles doivent représenter la personne telle qu’elle est et faire ressortir sa beauté intérieure et sa beauté extérieure.

Pour info, toutes les photos de cet article ont été réalisées par Margaux Pastor.

La photo-thérapie, c’est pour tout le monde ?

Ma réponse va être rapide : c’est un grand OUI ! Tout le monde peut tenter l’expérience. D’ailleurs, je tiens à le préciser, la photo-thérapie s’adresse aux femmes mais également aux hommes et aux adolescents. J’ai volontairement décidé d’axer mon article sur les femmes (tout comme le sonore de ce sujet). Mais, Messieurs, ne vous sentez pas sur la touche ! Bien au contraire. Vous pouvez vous aussi vous lancer dans une photo-thérapie.

Alors évidemment, la photo-thérapie fera énormément de bien aux personnes concernées par une maladie. Ces dernières ont souvent besoin de renouer avec leur image. Je pense par exemple à toutes les femmes touchées par un cancer du sein (j’ai déjà abordé ce sujet sur le blog). Cela peut aussi être une femme à la suite d’une grossesse… Mais au delà d’un changement physique, on peut également avoir besoin de la photo-thérapie pour apprendre à balayer un complexe physique, libérer des émotions, éprouver plus d’estime pour soi, apprécier son corps tel qu’il est, s’aimer… N’oubliez pas que votre beauté est votre différence ! Alors, si vous voulez retrouver confiance en vous & votre corps, vous affirmer, trouver votre voie, devenir plus positive, plus heureuse ou mieux dans votre peau, la photo-thérapie peut vous aider et vous faire le plus grand bien ! Qui serait contre un boost de confiance en soi ?!

Mon expérience de photo-thérapie

Lorsque je suis arrivée à Montpellier l’été dernier, j’ai rencontré Margaux, une photographe pro. J’avais organisé une séance photo avec elle et l’une de mes meilleures amies. C’est à ce moment-là que Margaux m’a confié son projet In Lilith’s mind : elle voulait se lancer dans la photo-thérapie. Après avoir suivi une formation, Margaux avait besoin de deux personnes pour la mettre en pratique. Les critères de sélection : être disponible sur Montpellier et avoir envie de tester la photo-thérapie. Etant très curieuse et toujours tentée par de nouvelles expériences, je lui ai envoyé un mail… L’aventure était lancée.

Ensemble, nous avons fait deux séances mêlant photo-thérapie et art-thérapie. A chaque fois, cela s’est déroulé au domicile de Margaux. Je me suis tout de suite sentie en confiance avec elle. Margaux est douce, à l’écoute… J’étais à l’aise et je me suis facilement livrée lors de nos séances. Chose que je n’avais jamais faite avec une inconnue. Nous avons beaucoup parlé en toute sincérité. De mon quotidien, mes émotions, mes ressentis face à mon corps et mes relations avec les autres, mes proches… Margaux m’a également proposé de faire plusieurs exercices. L’un d’entre eux était de me représenter sur une feuille de papier. Je pouvais dessiner, peindre, écrire, coller des photos, des papiers… Il s’agit d’un exercice d’art-thérapie. Et puis, pour clotûrer l’expérience, nous avons réalisé une séance photo. C’est la première fois que je me prêtais à l’exercice d’une séance boudoir. Je ne suis pas spécialement à l’aise avec mon corps mais lors de cette séance, je me suis vraiment amusée. Je me suis sentie MOI. Au naturel. Sans artifice. Sans maquillage. Sans cacher mes formes. Je me suis sentie femme. Une femme épanouie dans mon corps. Margaux me parlait pendant la séance. Elle me faisait rire aussi. A la fin, elle m’a même mis de la musique et j’ai dansé en oubliant son appareil photo. Un moment suspendu !

Quelques jours plus tard, Margaux m’a transmis les photos via une galerie privée… J’étais sous le choc !! C’était donc moi cette nana, belle et à la fois rayonnante ! Solaire aussi. Et cette douceur dans le regard. Je ne me suis jamais sentie aussi jolie, en étant si peu vêtue !! La photo-thérapie est souvent associée à la nudité. Mais, je vous rassure, il n’y a aucune obligation à vous mettre toute nue : cela se fait ou ne se fait pas au cours de la séance. Dans mon cas, je suis restée en sous-vêtements et cela me convenait très bien. Je n’en ressentais pas le besoin ni la nécessité. D’ailleurs, tout ce que je porte sur ces photos est à moi. Margaux m’avait conseillé de prendre des sous-vêtements dans lesquels je me sentais bien. Des déshabillés, kimonos… J’ai évidemment choisi mon soutien-george Pop’line (je vous en parlerai très vite dans un autre sujet sur le blog). Autre préjugé sur les séances boudoir, pas besoin d’adopter des poses ultra sexy. Evidemment, Margaux me guidait. Elle me conseillait des postures ou des gestes. Par exemple, sur plusieurs photos, elle me demandait de m’étirer comme si je me réveillais le matin. Vous voyez, on est loin du “fais l’amour à la caméra” ahahah et heureusement !

Je ressors de cette expérience avec un véritable regain d’amour pour moi et pour mon corps ! Grâce à Margaux et la photo-thérapie, j’ai découvert mon moi intérieur & extérieur. Je sais désormais que je suis une femme qui peut être fière d’elle, de ses valeurs, de ses choix, de son corps. Je me trouve belle et en accord avec moi-même. Et c’est clairement la plus belle des victoires après une thérapie par l’image.

Ma photo révélation

Je n’avais pas prévu de vous en parler initiallement mais j’ai changé d’avis en sélectionnant les photos publiées dans cet article. J’en ai 70 au total. Le choix n’a pas été simple, croyez-moi. 😉

Toutes les photos prises par Margaux ce jour-là sont magnifiques. Elle a un talent fou pour capter les expressions, la lumière, sublimer son modèle… Son appartement y est pour beaucoup aussi. J’adore son mobilier. Mais alors ce cliché que vous voyez m’a laissée sans voix. Si, si ! Moi qui parle derrière un micro. Je vous explique.

Lorsque Margaux m’a dit “Installe-toi sur le canapé, mets-toi sur les genoux et passe une main dans tes cheveux”, je lui ai tout de suite répondu “Oh la la, je n’aime pas du tout cette pose. Je ne me sens pas à l’aise avec mes grosses cuisses. Elles vont être trop mises en avant”.

Alors non, je n’ai pas de complexe avec mes cuisses. J’ai des rondeurs un peu partout (ventre, bras, cuisses, mollets…) mais je pense que certaines postures ne sont pas flatteuses et pour moi, celle-ci en faisait partie.

J’ai quand même écouté Margaux et nous avons fait la photo. A la découverte, j’étais scotchée. En plus de me trouver belle, mes cuisses ne me dérangent absolument pas. Je les trouve même bien dessinées, rondes et harmonieuses.

En bonus : ma liste de photo-thérapeutes

De plus en plus de photographes se spécialisent dans la thérapie par l’image. Voici ma petite sélection.

  • Margaux évidemment, la photographe qui m’a accompagnée pour cette thérapie. Vous avez toutes les infos sur elle & son travail son site Internet Lilith Mind. Margaux est basée à Montpellier. Elle a été formée par la photo-thérapeute Elodie Sueur-Monsenert. J’adore le rendu de ses séances : il y a toujours un lien très fort entre le modèle et la lumière captée. Mes photos le montrent parfaitement !
  • Lili Eyes : l’une de mes meilleures amies est passée plusieurs fois devant son appareil photo. Une photographe si douce, humaine, créative et attachante… Elle pratique la thérapie par l’image depuis de nombreuses années. Son univers, à la fois mélancolique et sauvage, fait ressortir des émotions démesurées ! Pour la rencontrer, direction les belles Pyrénées, à Bagnères-de-Bigorre.
  • Anne Bied et son aventure Portraits de Femmes. J’ai découvert son travail sur les réseaux sociaux (merci Instagram) et j’aime beaucoup sa manière de voir la vie. Simplement et toujours avec beaucoup de joie & de bienveillance. Anne est installée à Paris.

Pour aller plus loin, si cela vous intéresse, je vous recommande le podcast lancé par Margaux (oui, c’est toujours Lilith Mind). Elle a lancé il y a quelques mois son podcast “Vous êtes magnifiques”. 11 épisodes à ce jour avec des témoignages de femmes sur leur manière d’avancer et d’accepter leurs complexes. Des histoires émouvantes pour apprendre à s’aimer. Et puis, il y a aussi cette émission de mon amie Agathe (aka Agathevibes sur les réseaux sociaux) :  “Le quart d’heure pour s’aimer – L’amour de soi” à laquelle j’ai participé. Le sujet peut clairement faire écho à la thérapie par l’image même si Agathe ne l’aborde pas dans son émission. Elle explique l’importance de s’aimer et vous donne ses clés pour y arriver !


Et toi, tu connaissais la photo-thérapie ? Tu aimerais tenter l’expérience ?


Après avoir lu et écouté mon sujet, vous pensez peut-être à l’un de vos proches pour qui la photo-thérapie serait bénéfique. N’hésitez pas à lui partager mon expérience et… Foncez !

12 commentaires pour “Découvrir la photo-thérapie

  1. Hyper intéressant ! Je n’avais jamais entendu parlé de photo-thérapie donc totale découverte à travers ton article, et ça fait réfléchir. Merci 🙂

    1. Oh merci pour ton retour, Myriam. Trop chouette pour la découverte !! Et honnêtement, c’est tellement positif que je tenais vraiment à partager mon expérience sur le blog :). Avec grand plaisir ! Et n’hésite pas à sauter le pas, si tu en ressens le besoin.

  2. Je ne connaissais pas la photo-thérapie, même si j’avoue avoir déjà essayé et j’ai DÉTESTÉ. Mais en te voyant aussi sublime et en voyant toutes ces filles subliment aussi partout sur les réseaux, je me dis pourquoi pas moi. Alors pourquoi retenter ! Et mêler ça à l’art-thérapie, je trouve ça génial.

    J’ai adoré ce sujet et surtout, les photos sont sublime !!

    1. Attends, tu es sûre d’avoir déjà essayé la photo-thérapie du coup si tu ne connaissais pas ? Ce n’est pas une simple séance photos : à ne surtout pas confondre. Ici, il y a surtout un vrai travail de fond. Mais oui, clairement, on est toutes sublimes !!! Crois-moi, c’est vrai. Je n’aurais jamais imaginé faire de telles photos. Et c’est bien moi, sans artifice ! Oui, le côté art-thérapie, c’est chouette aussi. Hésite pas à te renseigner ! Auprès de Margaux ou d’autres photo-thérapeutes.
      Merci pour ton avis sur mon sujet. Trop contente de l’avoir fait !!! 🙂

  3. Je ne connaissais pas du tout, mais je suis bluffée du résultat. Tu es si rayonnante et clairement, tu n’as aucun complexe à avoir. Ta beauté extérieure est toute aussi magnifique que ta beauté intérieure que tu partages au quotidien avec nous tou(te)s <3
    Merci Camille pour cet article plein de positif !

    1. Oh Didou, merci pour tes mots. Ils sont forts et ça me touche, vraiment !!! Merci merci merci !! Oui moi aussi, j’étais bluffée du résultat. Je vais continuer de partager ma beauté au quotidien alors ahaha. Je crois que je vais encadrer ton commentaire et l’accrocher chez moi pour le voir tous les jours ahaha ! Encore merci !

  4. Waouhhh !! Canon cet article encore une fois ! Le sujet est clairement de société et je pense que ça peut faire un bien fou à chacun.e de s’y essayer ! Merci pour cette belle découverte, pour ton partage et tes photos somptueuses !! Tu rayonnes !!
    Merci aussi d’avoir cité notre émission. J’espère qu’elle résonnera en certaines personnes… 😀

    1. Merciiii ma Agathevibes ! Tu as tout compris, ça peut faire un bien fou à chacun d’entre nous !!! Avec grand plaisir pour le partage. Merciiii ! Ton commentaire est aussi un rayon de soleil hihi
      Oh oui pour l’émission, je n’en doute pas ! Hâte d’enregistrer les prochaines 😉

    1. Merci beaucoup pour ton retour. Oui, c’est une super expérience pour accepter son corps. N’hésite pas si tu as d’autres questions sur le sujet 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut