Donner son sang

Donner sans rien attendre en retour… Sauf celui de sauver des vies ! Pour moi, un don de sang est le plus beau et le plus précieux des cadeaux. Un don qui n’a pas de prix et qui est à portée de main.

Le micro de Camille
Donner son sang
Le micro de CamilleDonner son sang

 

Comment rendre attrayant un sujet sur le don de sang ? Oui, c’est la question que je me suis posée en commençant la rédaction de cet article. En journalisme, on appelle cela un marronnier : un sujet récurrent et prévisible qui arrive quand l’actu est pauvre. Bon, c’est loin d’être le cas en ce moment (merci le Covid-19).

D’ailleurs, en parlant du coronavirus, je ne sais pas si vous avez suivi l’actu mais l’Etablissement Français du Sang (EFS) participe à un essai clinique depuis début avril. Son nom : Coviplasm. L’idée est de savoir si le plasma des patients guéris du Covid-19 peut traiter la maladie. Pour vous la faire courte, les patients guéris ont développé une immunité contre le coronavirus. Leur plasma est donc constitué d’anticorps. L’étude doit déterminée si la transfusion de ce plasma serait capable de faire passer l’immunité d’un patient guéri vers un malade actuel. Au moment où j’écris cet article, l’agence française du médicament (ANSM) vient d’autoriser l’utilisation de ce plasma pour soigner des patients sévères (décision prise le jeudi 30 avril).

Le don de sang en période de confinement

Image d'illustration pour le don de sang pendant le confinement prise sur le site de l'EFS

Et vous allez vite comprendre mon choix de parler du don de sang pour mon premier article sur Le micro de Camille. Vous cherchez une bonne raison de sortir de chez vous alors que nous sommes en plein confinement ? Oubliez les arguments “j’ai besoin de courir”, “je sors promener le chien” ou encore “je pars chercher de la farine”. Non. Choisissez plutôt la case “déplacement pour assistance aux personnes vulnérables”. Eh oui, le don de sang est si essentiel qu’en ce temps de crise sanitaire, le gouvernement autorise les sorties pour se rendre sur une collecte. Une sortie utile et vitale. L’EFS a même mis en place un système de prise de rendez-vous : une super idée pour éviter l’attente et le contact avec les autres donneurs.

Je tiens à préciser : le reportage que vous allez entendre dans mon audio – si ce n’est déjà fait – a été réalisé avant le confinement. C’était courant février, lors d’une collecte à Paris. Et pour info, j’avais donné mon sang ce jour-là !

Mon premier don de sang

Il y a quelques années encore, j’aurais été incapable de le faire. C’est simple, j’avais peur des piqûres ! Il y a 6 ans, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai poussé la porte d’un centre EFS…

Alors, je ne vais pas vous le cacher, ce premier don de sang ne s’est pas hyper bien passé. Evidemment, j’étais stressée. Mais surtout, je me suis relevée bien trop vite du siège médical. Résultat, je suis passée à deux doigts de tomber dans les pommes. Le deuxième don, je me suis fait violence pour y retourner mais je connaissais déjà le déroulement : j’étais donc moins angoissée. On commence par pré-remplir un questionnaire. Puis passage devant un médecin pour confirmer que tout est ok pour le don (pas de contre-indication médicale). Ensuite, c’est la partie prélèvement qui dure environ 10 minutes. Et enfin, le moment détente avec la collation, histoire de reprendre des forces !

Mes habitudes

Plus je donne mon sang et plus je trouve cela facile. Chaque année, je peux faire quatre dons maximum (c’est la fréquence pour les femmes). Perso, je tourne plutôt autour de deux dons par an. J’y vais lorsqu’une collecte est organisée près de chez moi ou lors la journée mondiale des donneurs de sang (c’est le 14 juin). Mais je ne suis pas la seule à décider… Il m’arrive de me présenter à une collecte et de ne pas pouvoir donner. La faute à mon taux d’hémoglobine. Le mien varie et parfois, je me retrouve en-dessous du seuil obligatoire. Une légère anémie, synonyme de carence en fer. Rien de grave heureusement. J’ai déjà tenté la cure de fer mais ça n’a pas marché. Depuis j’essaye de compenser avec mon alimentation (plus de lentilles, boudin noir, viandes rouges, céréales…).

J’utilise l’application Don de sang de l’EFS. Elle est hyper pratique et facile de l’utilisation. En un coup d’œil, vous trouvez une collecte près de chez vous ; vous accédez à tout votre historique de donneur (même les dons de plama et de plaquettes – perso, je ne l’ai jamais fait) et vous pouvez connaître la date autorisée de votre nouveau don. Une appli que je vous conseille de télécharger (elle sera bien plus utile que certaines qui traînent sur votre téléphone !).

Les bonnes raisons de donner son sang

Vous hésitez encore à donner votre sang ? N’oubliez pas que c’est le don le plus précieux que vous pouvez faire : il sauve des vies. Les besoins sont d’ailleurs très importants : pour les grands brûlés, les patients atteints d’un cancer, les accidentés de la route ou même les personnes à la suite d’une chirurgie ou d’un accouchement… Selon les chiffres, 54% des transfusions sanguines sont utilisées pour des opérations programmées. Les autres pour des urgences plus ou moins vitales. Il n’y a aucun autre produit capable de se substituer au sang humain. Le don est réellement indispensable.

Alors maintenant, imprimez votre petite attestation de dérogation (ça marche aussi sur la version numérique, dispo sur votre smartphone) et soyez courageux ! Une fois votre premier don réalisé, dites-le à vos proches et encouragez-les à faire de même. Un don du sang, ça rebooste l’estime de soi. C’est un acte de générosité à la portée de tout le monde. Il ne vous reste plus qu’à filer sur le site Internet de l’Etablissement Français du Sang pour trouver une collecte. La mienne est déjà prévue : ce sera le 14 mai !


Et toi, tu as déjà donné ton sang ? Tu es prêt(e) à le faire ?


Si vous avez aimé cet article et si vous voulez promouvoir le don de sang, n’hésitez pas à le partager. 😉

2 commentaires pour “Donner son sang

  1. Un excellent choix de sujet, tu as bien raison, il faut en faire la promotion a 200%.
    Je fais des dons régulièrement et il m’arrive également d’être recalée (sacré hémoglobine…). Je suis bien déçue à chaque fois !

    Moi aussi la prochaine est programmée, c’est ce lundi 😊

    1. Merci pour ton avis, Anaïs. Eh oui, comme tu dis, il faut continuer à promouvoir le don de sang !
      Ahaha je me sens moins seule alors si toi aussi, ton hémoglobine te joue des tours ! Trop bien pour ton prochain don 👍🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut