Porter les bons sous-vêtements

Porter les bons sous-vêtements. Chaque femme rêve du soutien-gorge parfait. Celui qui maintiendra correctement nos seins, nous dessinera une belle poitrine et nous fera même oublier qu’on en porte un ! Existe-t-il ?

Le micro de Camille
Claire, créatrice de la marque Pop'line Lingerie
Le micro de CamilleClaire, créatrice de la marque Pop'line Lingerie

 

Je n’avais pas prévu de vous publier ce sujet aussi rapidement. Pour tout vous dire (car vous le savez, je suis toujours transparente avec vous), j’attendais de recevoir mes deux nouveaux soutiens-gorge. Eh oui, j’en ai commandé récemment. Mais l’actu était trop “brûlante” pour ne pas sauter sur l’occasion. Des gérantes de boutiques de lingerie ont créé récemment le collectif Action culottée. L’idée : protester contre la fermeture de leurs commerces. Elles ont donc envoyé par courrier une culotte à Jean Castex, le Premier ministre, pour mettre en avant le côté essentiel de leurs dessous. “N’est-ce pas la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller ?“, une phrase extraite de leur communiqué de presse. Le pire, comme certaines boutiques le dénoncent, c’est l’autorisation pour les grandes surfaces de maintenir leurs rayons de sous-vêtements ouverts. Les membres d’Action culottée sollicitent aussi le gouvernement sur les sujets suivants : le fond de solidarité, les frais fixes, la rémunération des travailleurs indépendants, les soldes…

Exemple d’un courrier envoyé par Galicia Lingerie à Pau (photo prise sur leur compte Instagram).

En tant que journaliste, je ne pouvais pas passer à côté de cette actu. D’autant plus que j’ai un sujet en stock depuis plusieurs semaines avec pour thème “la lingerie”. Eh oui, je ne sais pas si vous me suivez sur Instagram mais en janvier dernier, je vous avais partagé la photo d’un craquage shopping : un soutien-gorge d’une marque montpelliéraine Pop’line lingerie. Un soutif alliant féminité et confort. Je ne sais pas si c’est la photo ou ma description qui vous avait fait craquer mais vous aviez été très nombreuses à réagir. Et c’est en échangeant avec vous (dans les commentaires du post) que j’avais eu l’idée de faire un sujet sur le blog. J’adore ce genre de réflexion. Un sujet pensé avec vous, pour vous. Bref, j’espère ne pas trop vous décevoir ahah ! #pression Je précise tout de même : dans ce sujet, je vais surtout aborder le soutien-gorge. Désolée si vous aviez besoin d’infos sur les culottes.

Bra or no bra ? That is the question !

Pour ceux qui l’ignorent, bra signifie soutien-gorge/soutif en anglais. Le mouvement no bra consiste tout simplement à ne plus porter de soutien-gorge. Vous trouvez cela inutile d’aborder le no bra dans mon sujet ? Eh bien, détrompez-vous ! Et si, finalement, les bons sous-vêtements étaient… De ne pas en avoir. Oui, pourquoi pas, après tout. Vous l’entendrez dans le sonore de ce sujet, Claire, la créatrice de Pop’line lingerie, est loin d’être opposée au no bra. Alors oui, les soutiens-gorge (et culottes) réprésentent son gagne-pain mais elle comprend totalement les femmes qui ne veulent plus en porter. Je vous laisse découvrir ses raisons dans l’audio. Elle vous donne aussi tout plein de conseils pour trouver votre lingerie idéale.

Personnellement, je suis plutôt team soutien-gorge même si depuis quelques semaines, je me surprends à sortir sans rien. Eh oui ! Mon pull, un débardeur en dessous et c’est tout ! Pour aller me balader, faire deux courses… Evidemment, à la maison, je suis totalement no bra. Par contre, au boulot, j’en serai incapable ! Allez savoir pourquoi. Une chose est sûre, aujourd’hui, j’ai trouvé un soutien-gorge qui me correspond totalement. Je me sens tellement bien avec que j’en oublie presque que j’en porte un. Je vous jure, cette sensation est magique !

Pop’line lingerie, ma nouvelle marque préférée

Avant d’arriver sur Montpellier, j’achetais mes soutiens-gorge chez Etam lingerie (d’ailleurs, la culotte taille haute et le kimono que vous voyez sur la photo juste au-dessus viennent de chez Etam). Alors oui, j’étais satisfaite. Mais au bout d’un certain temps, je me rendais compte que les bonnets de mes soutiens-gorge se déformaient ou les armatures me faisaient mal… Bref, il fallait les renouveler. Mais ça, c’était avant de tomber sur Claire de Pop’line lingerie.

Je pense l’avoir rencontrée au bon moment, c’était à la fin de l’année dernière, peu de temps après mon emménagement sur Montpellier. Claire est créatrice de lingerie. Elle a lancé sa marque en 2010, à la fin de ses études. Elle a toujours été intéressée par l’univers des sous-vêtements. Claire faisait du 95E et n’était pas vraiment convaincue par l’offre proposée. Ni les soutifs ultra rembourrés ni les brassières de sport ni les brassières trop “petites filles” ne lui convenaient ! On a du mal à le croire aujourd’hui mais en 2010, il y avait peu de créateurs de lingerie. Encore moins des sous-vêtements conçus dans des matières éthiques. Claire a donc créé sa propre marque mêlant à la fois confort, féminité et éthique. Pop’line lingerie était née !

Claire imagine, dessine, créé et coud ses créations. Il lui arrive parfois de faire appel à des couturières. Ses modèles sont des pièces uniques et réalisées en très petites séries : elles se font à la demande. Les soutiens-gorge et culottes sont en majorité en matières natuelles (soie, lin, coton) certifiés GOTS – une certification textile biologique – et des teintures certifiées, elles aussi, sans produits chimiques.

Selon moi, l’avantage majeur de Pop’line est de proposer des créations en semi-mesure. Je m’explique. Claire ne fait pas de sur-mesure (cela serait bien trop compliqué pour elle toute seule !) mais, elle propose d’adapter pour chaque cliente ses modèles existants. Par exemple, concernant mon soutien-gorge bleu : Claire a assemblé la taille M pour le bonnet et L pour l’élastique. J’étais entre deux tailles et cette combinaison est totalement parfaite pour ma poitrine.

Claire, la créatrice de Pop’line lingerie, dans son atelier à L’Ateliées.

Si vous cherchez Claire à Montpellier, vous la trouverez chez L’Ateliées. C’est un lieu de vie mêlant boutique et ateliers partagés. L’endroit parfait pour Claire : elle peut créer ses soutiens-gorge & ses culottes, travailler sur place, échanger avec les autres créatrices mais également vous accueillir, vous conseiller et même vous montrer les coulisses de son atelier. C’est tout simplement une expérience unique ! On est loin de l’achat impersonnel en grand magasin. Claire vous conseillera sur le choix du modèle ou encore de la taille. Pour info, ses soutiens-gorge sont vendus à 80 €.


Et toi, comment choisis-tu tes sous-vêtements ? Tes soutiens-gorge sont-ils confortables ? Es-tu une adepte du no bra ?


Si ce sujet lingerie t’a plu, n’hésite pas à le partager à toutes les femmes de ton entourage !

2 commentaires pour “Porter les bons sous-vêtements

  1. Hello,

    Très intéressant ton article sur la lingerie. Pour moi personnellement je suis team bra. Ayant un forte poitrine, je me sens plus à l’aise quand j’en porte un ! Par contre pour ce qui est de trouver un joli soutien-gorge avec un bon maintien c’est autre chose .. Très peu de marque font de jolies choses avec un maintien ++.
    Et ça c’est vraiment dommage !

    Claire 😘

    1. Coucou Claire et merci pour ton passage sur le blog ! Merci pour ton avis sur le sujet. Je te comprends sur le fait de porter un soutien-gorge quand on a une forte poitrine. J’espère que tu trouveras ton bonheur niveau maintien. Ceux de Pop’line sont vraiment pas mal. Claire, la créatrice, en fait aussi pour des poitrines généreuses. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut